FacebookTwitterGoogle Bookmarks

Les bienfaits du COVID-19 sur le climat !

Suite aux mesures prises par plusieurs pays à travers le monde pour limiter la propagation du COVID-19, la concentration du dioxyde d’azote (NO2), dans l'air, a fortement diminué en milieu urbain.

En effet, avec la baisse du trafic et le déclin des activités industrielles, la concentration en NO2 atmosphérique a, considérablement, chuté dans plusieurs pays touchés par la pandémie. Précisant que les mesures du NO2, à travers le monde, sont réalisées grâce à des satellites comme le Sentinel-5 Précurseur de l’ESA qui est doté d’un instrument de mesure des concentrations de NO2 nommé TROPOMI, ou encore du satellite américain Aura utilisant l’instrument de mesure OMI.

Le tableau ci-après montre le taux de réduction de NO2 dans certaines régions (ville/pays) entre le 23 Mars et le 04 Mai 2020.

Région (villes/pays)

Taux de réduction du NO2

Chine

-70%

Barcelone et Madrid,

-30 à -40%

Milan

-30 à -40%

Villes indiennes

-30%

New York

-30%

Paris

-30%

Belgique

-20% à -30%

Villes nord-américaines

-20% à -30%

 Notons qu’au niveau de l’Europe les réductions sont encore plus importantes au centre des villes (jusqu’à -50%). Par ailleurs, la Chine semble enregistrer la plus forte baisse en NO2 durant cette période.

un

Observations par satellite de la concentration en NO2 en 2020 (haut) et en 2019 (bas) pour plusieurs zones parmi les plus touchées (Europe, Est des USA et Inde). 

 

Enfin, selon plusieurs sources le Maroc a, également, connu une baisse significative de 55% de NO2 présent dans l'air entre novembre 2019 et avril 2020.

Pour en savoir plus

 

Calendrier

Février 2023
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28

Newsletter